AcceuilNational 2010 à La Chapelle-sur-Erdre organisé avec le SNO

Voici l'histoire d'un Maraudeur en Guadeloupe, telle qu'elle ressort des contacts entre notre actuel (2016) Président, Jean-Louis DALLOZ, et Ludovic, le propriétaire du-dit Maraudeur ! Très intéressant...

Bonjour Jean-Louis,

C'est avec un grand plaisir que j'ai pu faire un premier essai du Maraudeur en Guadeloupe. Cette petite escapade de trois jours dans le grand lagon nord (grand cul de sac marin) m'a permis de bien tester (entre 0 et 15 nœuds de vent) ce merveilleux petit bateau.

    J'ai été très étonné :
  • de son bon cap au près,
  • de sa vitesse,
  • et du bon contrôle de son assiette même avec 15 noeuds de vent (2 ris quand même, et génois au trois quart enroulé !).

J'ai été également agréablement surpris par son cap au près, dérive relevée (au-dessus de la "caille" (zone de corail, haut fond), cela m'a permis de naviguer, avec du vent, dans des zones assez dangereuses habituellement (50 cm d'eau), et de réaliser des trajectoires avantageuses (impossibles à faire avec une Caravelle). Le saumon est vraiment, à lui seul, très efficace. Ce bateau est également très équilibré, la barre est douce, même avec des alizés soutenus et une vitesse correcte (à peu près 5 noeuds), avec la toile adaptée bien sûr, c'est à dire très sous-toilé par rapport à un régatier !

Pour des raisons de sécurité et compte tenu du contexte local  (grains court mais violents, on peut passer de 15 à 30 noeuds en 5 secondes !…), j'ai cru bon d'installer un enrouleur afin de pouvoir réduire rapidement, tout en gardant un peu de toile à l'avant pour rester entièrement manœuvrant (au près en particulier) ; en effet, je ne peux pas ici me permettre de subir la fuite compte tenu des hauts fonds fréquents (avec houle, parfois, se cassant dessus).

J'ai très  apprécié les avantages de l'enrouleur (confort et sécurité) et n’en ai pas, apparemment, subi les inconvénients (sauf lors du matage qui est, du coup, plus délicat !). Pour l'instant, je ne regrette donc pas cet enrouleur. (Plastimo 406S ).

On a pu dormir avec mon épouse trois nuits dans le bateau, super ! C'est en fait plus grand que la cabine avant d'un Wauquiez Gladiateur (33 pieds, mon ancien bateau). Par contre, il faut organiser les rangements et prévoir des équipets ... Encore du travail. (Tes photos vont bien m'aider)

Je te joins une image.

Guadeloupe01

Par ailleurs, j'en profite pour remercier l'association, ses membres actifs et son président pour tout ce travail passionné autour du Maraudeur, merveilleux bateau. La "bible" en particulier est un outil extraordinaire pour moi, très utile, très bien fait, je n'ai pas fini de l'exploiter ! Merci à tous ! Merci à toi! A une prochaine,

PS : Je vais garder ce bateau très, très longtemps! Ludovic JEZEQUEL - Le Gaïac