AcceuilNational 2010 à La Chapelle-sur-Erdre organisé avec le SNO

Dans ce numéro, comme de coutume, de nombreux articles techniques.

P158

Manutention et calage

Un Maraudeur, ça pèse en moyenne 340 kg.

C'est peu pour un petit habitable, mais beaucoup si au cours d'une manutention, il devait chuter et qu'il y avait une personne dessous: Les conséquences pourraient être mortelles.

Ne jamais oublier que les techniques de levage et de calage, apparemment simples, relèvent en fait d'un savoir faire avéré, et c'est pour cela que si vous n'êtes pas dans cette situation, vous devrez toujours faire appel à un professionnel ou à une personne pleinement compétente.

Parmi les nombreuses consignes à respecter: 

  • Ne jamais passer sous une charge suspendue, à plus forte raison en mouvement
  • Ne pas travailler dans une pièce exigue, pensez "si ça lache, que puis-je faire?
  • Utiliser des outils adaptés, largement dimentionnés, et ce tant pour la manutention que pour le calage
  • Veiller à ce qu'une personne soit à proximité immédiate lorsque vous intervenez, pour qu'elle vous apporte son aide et au besoin, appelle des secours
  • Etc, etc...

Ces points sont développés dans notre N° 158, où il est également évoqué le cas des engins de manutention utilisables, un peu de théorie sur la stabilité des supports, des modèles de cales.

Des trèteaux pour votre Maraudeur

Un de nos adhérents a utilisé une technique particulière pour lever son Maraudeur dans son garage: Levage du bateau avec sa remorque, un reportage de 4 pages abondamment illustrées.

Mmm... pantoufles

Là, il ne s'agit pas de technique, mais d'humour de la part d'un de nos amis belges, suite à la Micro Maro Monsin de Liège. Très drôle! 

Marouflage

Un dossier de 7 pages, expliquant comment stratifier à l'époxy sur un bateau en bois, une couche de tissu de verre (un taffetas E 202). Document très détaillé, avec photos, intégrant:

  • Les objectifs du marouflage
  • L'environnement de travail (le local, les conditions climatiques, les protections individuelles)
  • Les produits nécessaires
  • Les moyens humains et techniques nécessaires
  • Le détail des opérations: Préparation de la coque, détermination des gabarits de coupe, planning, pose
  • Remarques , enseignements et bilans.
Un tel travail ne présente pas de difficultés particulières; Certes, il est peu probable que vous ayez à effectuer un tel marouflage, mais la technique développée dans cet article est applicable à des cas plus simples, comme les capots, lames de safran, éléments de pont, porte de cabine.
En utilisant un taffetas plus fin (environ 100g/m²), vous réaliserez, après peinture polyuréthane bi composants, une protection à toute épreuve des produits mentionnés ci dessus (ainsi que bien d'autres).