AcceuilNational 2010 à La Chapelle-sur-Erdre organisé avec le SNO

On connaissait :
  • les "Bois" et leurs cousins les "Bois-Plastique",
  • les "Naviking", les "Spair", les "Gallois", les "CNL / ACB" (depuis 2009),
  • mais pas encore les "CI" !
Alors.... de quoi s'agit-il ?

L'avenir du Maraudeur

L'Association Sportive des propriétaires de Maraudeur, dont les statuts prévoient qu'elle doit notamment " organiser et développer la série des voiliers de type Maraudeur" a cherché, face à la mévente actuelle des petits voiliers, une solution pour assurer la pérennité du nôtre, qui n'échappe malheureusement pas à cette situation.

Constat actuel

  • Notre bateau se définit comme un bateau simple, économique et d'une grande polyvalence.
  • On trouve parmi les membres de notre AS aussi bien d'excellents régatiers que des amateurs de balade tranquille, ou de sorties en mer dans des conditions parfois difficiles. Tous les âges, toutes les catégories sociales (ou presque) sont représentés.
  • De nombreux propriétaires entretiennent eux-même leur bateau, voire lui apportent des améliorations importantes. C'est vrai pour les régatiers qui optimisent eux-même le leur, mais aussi pour les amoureux de vieilles coques à restaurer, parfois totalement, et très souvent de main de maître.... On peut affirmer qu'il n'existe pas deux Maraudeurs rigoureusement identiques...!

Une piste d'évolution envisageable

  • En examinant les petits voiliers actuels encore en construction, une remarque est apparue : les voiliers légers de construction "amateur" ou réalisés "à l'unité" par de petits chantiers semblent le mieux tirer leur épingle du jeux. Cette catégorie comprend aussi bien les bateaux dits "de tradition" que les bateaux inspirés par la voile traditionnelle.
  • Le Maraudeur fait partie de cette dernière catégorie. D'où l'idée de lui permettre d'être construit par un amateur, ce qui n'est guère possible actuelllement avec les plans de Jean-Jacques Herbulot, qui ont été établis pour une construction en série professionnelle.

La construction individuelle du Maraudeur

Pour ce faire, trois impératifs :
  • Avant toute chose, s’assurer que le futur Maraud répondra aux exigences de l’actuelle législation CE. La réglementation a beaucoup évolué depuis sa création il y a maintenant plus de 50 ans !
  • Disposer de plans adaptés à ce type de construction individuelle, construction qui fera appel à des techniques actuelles.
  • Assurer la promotion du "Maraudeur CI" (pour Construction Individuelle), même si nous recevons des demandes pour ce type de construction.

En fonction de ces éléments, début 2011, le Conseil d’Administration a décidé de s'engager totalement dans cette démarche.

  • Il a sélectionné l’architecte naval François Vivier (une référence dans le domaine de la construction amateur de bateaux en contre-plaqué / bois époxy) dans la perspective de lui confier ce projet.
  • Il lui a demandé de réaliser un premier travail, en l'occurence une étude de faisabilité devant vérifier qu'un Maraudeur, tout en respectant totalement sa jauge 2011, peut, au prix éventuel de modifications mineures, répondre aux exigences législatives actuelles.

Où en sommes-nous en avril 2012 ?

  • La première étape a été franchie début 2011. François Vivier nous a remis son étude, avec la conclusion suivante :

    "Cette étude préliminaire permet de conclure qu'il est possible de re-concevoir un Maraudeur, respectueux de l'esprit initial de l'architecte J.J. Herbulot et de la jauge actuelle, et conforme aux dernières normes de sécurité."

  • Nous sommes passés à la seconde étape : définir avec l'architecte (lors du Nautic 2011) le cahier des charges du Maraudeur CI.
  • Prochainement, celui-ci nous soumettra quelques ébauches afin de réunir nos commentaires pour pouvoir continuer son étude.

Bien entendu, nous vous tiendrons informés de la poursuite de nos travaux.

Vos questions, vos idées, voire même votre intérêt pour ce projet passionnant sont et seront toujours les bienvenus !!!